side-area-logo

Rodolphe Barsikian, invité de la Biennale HYBRIDE4

L’artiste annonce sa participation
à la Biennale HYBRIDE4 à Lens,
du 26 juin au 29 aout 2021.

 

Après son exposition VIE DIGITALE ce printemps à Paris, Rodolphe Barsikian est invité à la quatrième édition de la biennale d’art contemporain Hybride, où il expose deux œuvres emblématiques de son travail.

Artiste de l’âge numérique, Rodolphe Barsikian compose ses oeuvres sur ordinateur. Adepte du dessin vectoriel (Adobe Illustrator®), il imagine des formes qu’il structure ensuite autourde ce qu’il appelle « un chemin de fer ». Il balise ainsi l’espace, fixe un axe, des directions, une dynamique. L’artiste est fasciné par la nature qu’il aime photographier et qu’il dessine inlassablement. A partir de ces sources, Rodolphe Barsikian s’est ainsi constitué sa propre bibliothèque de formes, qui peut s’assimiler au travail d’un archiviste.

Ce travail long et construit précède une phase impulsive, qui se traduit par la restitution numérique d’instants vécus, de sensations et autres émotions fugaces. « A un moment donné il y a un lâcher prise, tout se mélange, passé, présent et futur, j’éprouve en créant un effet d’intemporalité et d’absence. C’est proche de la prière », confie Rodolphe Barsikian.
Il ajoute « Même si je dessine à la main toutes mes formes, j’ai fait le choix d’utiliser le numérique dans une volonté de dématérialiser la matière graphique et de pouvoir la malaxer indéfiniment .»

Rodolphe Barsikian, ECLAT 3, PMMA transparent. 2020, 56,2 x 56,2 x 56,2 cm

 

A propos de la biennale Hybride4.

La biennale d’art contemporain Hybride, qui se tient à Lens du 26 juin au 29 août 2021, est une manifestation réunissant une quarantaine d’artistes venus des quatre coins du monde pour présenter leur travail. Sur deux mois, le public y découvre des artistes au travers d’expositions, d’ateliers, de conférences ou encore de visites guidées.
Cette exposition pluridisciplinaire et accessible à tous est orchestrée par Freddy Pannecoke, directeur du Service Mobile d’Animations Culturelles et de Paul Ardenne, historien d’art et commissaire indépendant.

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIN
Share
Tagged in